Garder la main en dessin pendant le confinement

Tu t’ennuies ? Tu veux te mettre au dessin ? Garder la main en dessin pendant le confinement  ?

Voici quelques conseils et techniques pour t’aider et te motiver en ces temps exceptionnels !

Lâche moi cette série 5 min, et croque dans ton carnet ! Si tu as dévalisé•ée Rougié Plé, Boesner ou Cultura avant le confinement c’est parfait mais si non, pas de problème. On va voir comment on peut se débrouiller.


1 . Tenir un carnet pour garder la main

Carnet rigide, souple, à spirales, acheté dans le commerce ou fait maison, tenir un carnet de croquis permet de conserver son œil et sa main, son imagination et sa technique. Même peu longtemps, ce «journal de bord » est utile, pour coucher sur papier des choses qui nous inspirent, notre environnement, les personnes autour de nous, des études, pour que plus tard, quand tu feuilletteras tes anciens carnets, tu verras ton évolution et tu seras bien content•e d’avoir pratiqué•ée régulièrement.

El famosa question du support : Selon le médium utilisé, on utilise différents types de papier, par le grammage/format ou aspect. Aquarelle + Papier 80gr ne feront pas bon ménage, et dessiner des grains de riz sur un format raisin n’irait pas non plus … Si tu n’as pas de carnet, tu peux en faire un maison, c’est très simple. Il existe plusieurs types de reliures : accordéon, cousue,  japonaise, avec des anneaux, collée, agrafée …Voici quelques liens utiles  pour t’aider, un bon moyen pour personnaliser et s’approprier son carnet :

Reliure agraphée – Voir ici

Diversifier ses supports : papier kraft / papier recyclé / collage / papier journal / papier noir ou de couleur / carte / papier calque / verre / toile / tissus / peindre ses propres fonds avec des restes de peintures / vieux objets qui ont besoin d’un coup de neuf / etc …


2 . Je dessine quoi ? Pour garder la main pendant le confinement

OK. Installe toi confortablement, arme toi de tout tes médiums et exit l’angoisse de la page blanche ! Des sujets, il y en a sûrement pleins autour de toi. Que tu sois seul•e, chez ta famille, chez des amis, avec ton animal de compagnie ou coincé avec un mauvais date tinder (désolé pour toi).

Si tu es seul•e, tu peux pratiquer l’autoportrait / appeler des amis pour des séances de pose / aller checker sur la chaîne Youtube New Masters Academy pour faire du modèle vivant en ligne et garder la main pendant le confinement / composer des natures mortes sympas avec des objets que tu aimes bien, ex : en les regroupant par camaïeu de couleurs, matières ou par association coloristique / dessiner ton cochon nain domestique / illustrer tes livres préférés / illustrer ou faire des montages pour fonds d’écran que tu pourrais partager avec tes amis•es.

Si tu es en meute, le bonus, en plus de ce qui est énoncé précédemment, c’est que tu peux dessiner tes congénères .

Si tu es en ville, tu peux la croquer, perspective/architecture, croquis rapide des passants (le peu qu’il y ait).

Si tu es dans au vert, dessine la campagne, la montagne  ou la plage si tu as de la chance, les animaux des environs, travail tes décors/paysages, tout ce qui peut-être enrichissant techniquement.


Garder la main en dessin pendant le confinement

Toi qui n’aime pas dessiner les pieds ou les mains et qui préfèrent les mettre dans les poches ou derrière le dos, c’est le moment. Exerce toi avec ton corps, par photos ou sur une personne qui est confinées avec toi. Et même si tu sais les dessiner, continue d’en faire occasionnellement pour garder la main en dessin pendant le confinement.

 Astuce pour voir si on fait quelques erreurs, place ton dessin devant un miroir, tu pourras voir dans le reflet inversé les fautes de proportions par exemple.


3 . Avec quoi je dessine ?

C’est le moment de tester des médiums avec lesquels tu n’as pas trop l’habitude de travailler. Sortir de sa zone de confort progressivement. Rassemble les outils que tu peux avoir chez toi : Crayons de couleurs / crayon de bois / fusain / pierre noire / encre de chine ou encre couleur / aquarelle / peinture acrylique ou gouache / colorex / Posca / marqueurs alcool style Copic ou Promarker / stylo bic / et j’en passe et n’hésite pas à les mélanger ensemble.

De plus, tu peux t’essayer à la découpe papier / travailler avec des éponges / faire des tampons style linogravure avec des pommes de terre / faire des stickers / dessiner et broder dessus / se servir de branches pour créer des “plumes” et pinceaux uniques / dessiner avec ta main inhabituelle (gauche si tu est droitier•ère et inversement) / pourquoi pas dessiner avec les pieds, la bouche ou les yeux fermés / peindre avec du café.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *